COMQUAT -  Historique Historique

 

Les origines de COMQUAT : un bref historique 


Les années 80

 
 À l’époque où le ministère de l'Éducation du Québec (MÉQ) s’éveille au phénomène de l’analphabétisme auprès de sa population, un projet-pilote prend forme en 1982 à la Commission Scolaire Régionale de Vaudreuil-Soulanges. Sachant comment il peut être difficile à un adulte analphabète de s’intégrer au système scolaire régulier, la commission scolaire décide à ce moment de «sortir l’école de ses murs». Une organisatrice communautaire de l’éducation des adultes s’est donc vue confier ce dossier d’une durée de trois ans, permettant dès la première année, de regrouper quatre ou cinq apprenants.

 

En septembre 1983, on met sur pied le premier groupe-classe situé au sous-sol de l’Hôtel de ville de l’Île-Perrot. L’éducation des adultes engage un formateur spécifiquement pour eux, permettant d’offrir deux demi-journées d’apprentissage par semaine.



Les années 90

 

 

En 1983-1984, des représentants des projets de création d’emploi « Chantier Québec » et « Canada au Travail » font du travail de sensibilisation auprès des organismes et des individus.  Leur travail porte fruit : le recrutement fait un bond incroyable.  En septembre 1984, on compte quatre-vingt (80) apprenants  (en classe et à domicile) et soixante (60) bénévoles.

 

Au printemps 1984, des bénévoles, toujours appuyés par la Commission Scolaire Régionale de Vaudreuil-Soulanges, conçoivent le projet de créer un groupe populaire en alphabétisation

 

C’est en 1986, à la suite de la reconnaissance officielle du gouvernement et grâce à une subvention, que COMQUAT est finalement reconnu en tant qu’organisme communautaire légal et autonome œuvrant en alphabétisation dans le cadre du Programme d’action communautaire sur le terrain de l’éducation.

 


1990 est proclamée l’Année Internationale de l’Alphabétisation par l’O.N.U. Dès lors, COMQUAT intensifie la sensibilisation à la problématique de l’analphabétisme auprès des intervenants des différentes instances publiques.

 

En 1994, l’accent est mis particulièrement sur la consolidation de pratiques en éducation populaire autonome. On crée un projet de recherche visant à faciliter l’intégration au marché du travail d’une clientèle en post-alphabétisation et on investit beaucoup dans la sensibilisation et le recrutement.

 

 

 

Comme il n’y a pas de transport en commun sur le territoire, la mobilité de la clientèle est excessivement réduite. Pour pallier à cette situation COMQUAT ouvre donc en 1995 des points de service dans différentes municipalités : Rigaud, St-Lazare, Vaudreuil, Pincourt et Ville Île Perrot et St-Zotique.

 

La prévention auprès des jeunes et plus spécifiquement la consolidation des points de services sont au cœur des activités qui marque l’année 1997-1998.

 


Les années 2000 à aujourd’hui

 

En 2000-2001, pour des raisons budgétaires, les points de services de Rigaud et St-Zotique sont fermés. Les locaux de Vaudreuil et de l'Île Perrot restent ouverts.

Au printemps 2003, une situation conflictuelle rend le climat de travail difficile. Vues les circonstances, le conseil d'administration décide de cesser les activités de l'organisme en accord avec le Ministère de l'Éducation. L'organisme s’engage à déposer un plan stratégique permettant de relancer COMQUAT.

La restructuration de COMQUAT s'est donc engagée au cours de l'année 2003-2004 et les activités régulières reprennent en février 2004. Des projets développés en partenariat voient le jour dont les Capsules radiophoniques, Grandir avec mon enfant, les ateliers Éveil à la lecture et l’écriture.

 En 2007, l’organisme signe une entente de services avec le Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec pour la reprise des cours de francisation.


 

En 2008-2009, le projet Étude des besoins en alphabétisation du secteur de Vaudreuil de la MRC de Vaudreuil-Soulanges est réalisé. Ce projet amène COMQUAT à entreprendre le projet Communic’Actions pour doter l’organisme d’un plan de communication.

 

L’année 2011 marque un passage important dans la vie de l’organisme : De 1986, année officielle de sa reconnaissance comme groupe d’alphabétisation, à 2011, Comquat vient de souffler des vingt-cinq bougies.  Pour souligner l’occasion, un événement d’envergure a été  organisé au cours de l’année 2012 qui a culminé le 12 mai avec une soirée-spectacle avec comme artiste invité, l’animateur et humoriste Boucar Diouf. Cette soirée festive aura permis à l’organisme de mieux se faire connaître auprès de la population locale.


 

 

logo-signature_Combin.gif